Le questionnaire de l'école du sabbat présenté en français est disponible afin de faciliter votre étude.

Texte à étudier : Ps. 119:105, Jer. 23:29, Heb. 1:1-3, 2 Tim. 3:14-17, 1 Jean 1:7-9, Eccl. 3:1, 2 Tim. 4:2.

Verset à mémoriser : « Ainsi en est-il de Ma parole, qui sort de Ma bouche: elle ne retourne point à Moi sans effet, sans avoir exécuté Ma volonté et accompli Mes desseins » (Ésaïe 55:11, LSG).

Etude du Samedi Après-midi

Quand nous témoignons, nous parlons de Jésus. Mais que saurions-nous de Jésus sans la Bible? En fait, que saurions-nous du grand conflit, de l’amour de Dieu, de la naissance, de la vie, du ministère, de la mort, de la résurrection et du retour de notre Seigneur si nous n’avions pas les Écritures?

Bien que la nature révèle la majesté et la puissance de Dieu, elle ne révèle pas le plan du salut. Jésus, à travers la personne du Saint-Esprit, est la « véritable lumière qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme » (Jean 1:9, LSG). Toutefois, sans la Parole de Dieu pour expliquer pleinement la vérité divine, la révélation du Saint-Esprit à nos cœurs est limitée. La Parole écrite de Dieu est la révélation la plus claire et la plus complète de Jésus, la Parole vivante.

Bien que les chefs religieux aient étudié la Parole de Dieu, beaucoup ont manqué son message principal. Jésus dit: « Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle: ce sont elles qui rendent témoignage de Moi » (Jean 5:39, LSG). Bien compris, chaque enseignement de la Bible reflète la beauté du caractère de Jésus. Quand nous partageons la Parole de Dieu, notre but premier n’est pas de prouver que nous avons raison et que l’autre a tort; c’est de révéler Jésus dans chaque facette de la vérité que nous partageons.

*Étudiez cette leçon pour le sabbat 15 aout.

Etude de Dimanche

Symboles de la Parole de Dieu

 Lisez Psaumes 119.105, Jérémie 23.29, Luc 8.11, et Matthieu 4.4. Quels sondes cinq symboles qui sont utilisés pour décrire la Parole de Dieu dans ces passages ? D'après vous, pourquoi ont-ils été choisis pour représenter la Parole de Dieu? 

Les différents symboles utilisés dans ces passages décrivent certaines des fonctions principales de la Parole de Dieu. Quand nous partageons les Écritures avec d'autres personnes, c'est comme une lumière qui éclaire leur vie. Jésus, la lumière du monde, perce les ténèbres de leur incompréhension sur la personne de Dieu et la nature de son caractère. Des esprits obscurcis par les malentendus sur Dieu sont éclairés par le Saint-Esprit à travers la Parole de Dieu.

D'après Jérémie, la Parole de Dieu est comme un feu et un marteau. Elle consume les résidus du péché dans nos vies et brise nos coeurs endurcis. Quand nous aidons d'autres personnes à voir dans l'Écriture la gloire de Jésus, leurs coeurs endurcis sont brisés, et le feu de son amour consume les résidus de l'égoïsme, de la cupidité, de la convoitise et de l'égocentrisme.

La Parole de Dieu est également comparée à une semence. La caractéristique principale d'une semence, c'est qu'elle donne la vie. Il faut du temps à la semence pour grandir. Toutes les semences ne germent pas en même temps. Toutes les plantes ne poussent pas au même rythme. Mais dans de bonnes conditions, la vie présente dans la semence émerge de la terre en une nouvelle vie. Quand nous plantons la semence de la Parole de Dieu dans le coeur et l'esprit d'autres personnes, nous ne voyons pas toujours de résultats immédiats, mais en silence, la semence grandit, et dans le temps de Dieu, si ces dernières répondent aux encouragements du Saint-Esprit, elle produit une récolte pour le royaume de Dieu.

Jésus compare sa Parole à du pain nourrissant. Nous sommes nombreux à pouvoir le confirmer, rien n'est plus nourrissant que du bon pain. La Parole de Dieu comble la faim de notre âme et apaise notre soif spirituelle intérieure. Tandis que vous partagez les promesses de la Parole avec d'autres personnes, et que vous les aidez à découvrir que Jésus est la Parole, leurs vies sont transformées par sa bonté, charmées par son amour, émerveillées par sa grâce, et comblées par sa présence.

À nouveau, pensez aux vérités que nous ne connaissons que grâce à la Bible. Qu'est-ce que cela devrait nous indiquer sur combien nous devons chérir ce qu'elle nous enseigne ? 

Etude de Lundi

La puissance créatrice de la Parole de Dieu

Comparez Hébreux 1.1-3, Hébreux 4.12, et Psaumes 33.6, 9. Que nous indiquent ces passages sur la puissance de la Parole de Dieu? 

La Parole de Dieu est la Parole Vivante. Elle porte en elle le pouvoir d'accomplir les choses qu'elle déclare. Des paroles humaines peuvent parler de ce qui existe, mais Dieu parle de choses qui n'existent pas encore, puis il les créé par la puissance de sa Parole. La Parole de Dieu est une Parole créatrice. La Parole audible qui sort de sa bouche a le pouvoir de créer tout ce qu'elle proclame.

Dans le récit de la Création de Genèse 1, l'expression Dieu dit apparait à de nombreuses reprises (Gn 1.3, 6, 11, 14, 20, 24, 26, 29). Les déclarations de Dieu ont un tel pouvoir que quand il parla, la terre sèche apparut, des plantes germèrent, des fleurs s'ouvrirent, des arbres fruitiers se développèrent, et des animaux apparurent. Il y a dans Genèse 1 un terme hébreu fascinant employé pour décrire l'activité créatrice de Dieu. C'est le terme bara. Sous cette forme particulière, il est utilisé pour parler de l'activité de Dieu quand il créé quelque chose à partir de rien. Le verbe n'est employé qu'avec Dieu comme sujet. Autrement dit, seul Dieu peut bara, et il le fait par la puissance de sa parole.

Non seulement Dieu a créé ce monde par la puissance de sa parole, mais il le soutient également par sa parole. Cette même puissance qui se trouve dans la Parole orale de Dieu se retrouve dans sa parole écrite. Le même Saint-Esprit qui était actif lors de la Création fut aussi actif dans l'inspiration de l'Écriture. Il est présent quand nous lisons la Bible ou la partageons avec d'autres personnes. Il y a dans la Parole de Dieu une puissance créatrice, qui donne la vie, qui change la vie. « rénergie créatrice qui appelle les mondes à l'existence jaillit de la Parole de Dieu. Cette Parole communique la force, engendre la vie. Chaque prescription est une promesse qui apporte la vie divine à qui l'accepte de toute sa volonté et la reçoit dans son âme. La Parole de Dieu transforme le caractère et recrée l'homme à l'image de son Seigneur.» Ellen G. White, Éducation, p. 142.

Tandis que nous nous saisissons des promesses qui se trouvent dans la Parole de Dieu, nos vies sont changées, et tandis que nous aidons d'autres personnes à saisir ces promesses merveilleuses, le Saint-Esprit change aussi nos vies.

Imaginez: Dieu parla et la chose arriva. Comment saisir ce que cela signifie? Que nous indique cette réalité extraordinaire sur sa puissance? Pourquoi cette vérité sur la puissance créatrice de Dieu devrait-elle nous réconforter? 

Etude de Mardi

Bienfaits de l'étude de la Parole de Dieu

Il y a de multiples bienfaits à étudier la Parole de Dieu. L'apôtre Pierre nous dit qu'à travers les promesses de l'Écriture, nous devenons participants de la nature divine (2 P 1.4, Segond 21). Jacques parle de la Parole qui a été plantée en vous et qui peut vous sauver (Jc 1.21). Paul ajoute que la parole de sa grâce [...] a la puissance de construire et d'assurer un héritage parmi tous ceux qui sont consacrés (Ac 20.32). La Bible a un objectif rédempteur. En voyant Jésus dans toute l'Écriture, nous sommes changés. En le contemplant dans sa Parole, nous devenons comme lui (2 Co 3.18). «Nous sommes transformés par ce que nous contemplons, c'est là une loi de nature intellectuelle et spirituelle. Eesprit s'adapte progressivement aux sujets sur lesquels on lui permet de s'arrêter. » Ellen G. White, Le grand espoir, p. 407.

Lisez 2 Timothée 3.14-17 et Jean 17.14-17. Quels bienfaits supplémentaires découlent de l'étude de la Parole de Dieu? 

En écrivant à son jeune compagnon Timothée, l'apôtre Paul l'exhorte à être fidèle à l'Écriture et partage les bienfaits de l'étude de la Parole inspirée. Selon Paul, la Bible est utile pour enseigner. Elle révèle la vérité et expose l'erreur. Elle brosse un tableau du plan de Dieu pour l'espèce humaine. Elle réprouve nos péchés, corrige nos raisonnements erronés, et nous instruit dans la justice. Les Écritures révèlent la justice de Christ. Elles nous conduisent de la folie de notre état de péché à la beauté de sa justice. Quand nous voyons l'amour désintéressé de Jésus par opposition à notre égocentrisme, nous sommes émerveillés. Tandis que nous contemplons dans l'Écriture la profondeur de sa compassion et de sa bienveillance, nos vies sont changées. Quand nous partageons sa Parole avec d'autres personnes, elles aussi sont radicalement transformées. En contemplant Jésus dans sa Parole, nous devenons davantage comme lui. Témoigner, ce n'est pas partager ce que nous pensons, ou même ce que nous croyons. C'est partager les vérités éternelles qui se trouvent dans la Parole de Dieu. Quand la Parole de Dieu a béni nos vies de manière incroyable, nous avons suffisamment de crédibilité pour dire aux autres comment elle peut bénir leurs vies, à eux aussi.

Repensez à une période de difficulté que vous avez traversée et à la manière dont la Parole de Dieu s'est révélée être une force pour vous. Qu'avez-vous appris de cette expérience?

Etude de Mercredi

Mettre la Parole de Dieu en pratique

Après avoir compté, quelqu'un a découvert qu'il y avait plus de trois mille promesses dans la Parole de Dieu. Chacune de ces promesses vient du coeur d'un Dieu d'amour qui peut, par la puissance qui est à l'oeuvre en nous, faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons (Ep 3.20). Les promesses de Dieu sont des engagements qu'il prend envers chacun de nous. Tandis que nous nous réclamons de ces promesses par la foi et que nous apprenons à d'autres à s'en réclamer, les bénédictions du ciel se déversent dans nos vies. L'apôtre Paul souligne cette réalité divine dans Romains 8 : Lui qui n'a pas épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi tout avec lui, par grâce? (Rm 8.32). L'apôtre Pierre clarifie cette promesse, en déclarant que sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété (2 P 1.3). Par la mort de Christ sur la croix, et sa victoire sur Satan et les principautés et les puissances de l'enfer, il a fourni tout ce qui est nécessaire pour que nous menions une vie spirituelle, pleine de piété. Il promet également de subvenir à nos besoins physiques fondamentaux.

Comparez 1 Jean 1.7-9 et Philippiens 4.13, 19. Bien que ces promesses soient différentes, qu'enseignent-elles sur le caractère de Dieu? Quel impact ces promesses ont-elles eu sur votre vie? 

Les promesses que nous avons lues dans ces passages parlent chacune de quelque chose de différent, mais l'image qu'elles nous donnent de Dieu est très similaire. Elles révèlent un Dieu de pardon, d'amour, d'une puissance infinie, et qui se soucie de nos besoins fondamentaux. Elles nous donnent l'assurance que Dieu se soucie profondément de nous.

Lisez Hébreux 3.19; 4.1-3; et Matthieu 13.58. Que nous indiquent ces versets sur le besoin de foi? 

Il y a tant de merveilleuses promesses de Dieu dans la Bible, et quand par la foi, nous nous réclamons des promesses de la Parole de Dieu et que nous y croyons parce que Christ l'a promis, les bénédictions de ces promesses deviennent nôtres. Le manque de foi en la capacité de Dieu à faire ce qu'il a promis dans sa Parole limite l'accomplissement de ses promesses dans nos vies. Priez que Dieu vous conduise cette semaine vers quelqu'un qui a besoin des promesses pleines d'espoir qui se trouvent dans la Parole de Dieu. 

Etude de Jeudi

Partager la Parole

Une bonne nouvelle se partage. Pensez à des moments dans votre vie où vous avez été ravi d'apprendre une bonne nouvelle. C'était peut-être le jour où vous vous êtes fiancé, la naissance d'un enfant, un nouveau travail, ou l'achat d'une nouvelle voiture, ou de votre maison. Vous étiez tellement heureux que vous étiez impatient de la partager.

C'est merveilleux de partager notre joie avec d'autres personnes, mais la meilleure nouvelle de tout l'univers, c'est l'histoire de Jésus. Quand nous découvrons de nouvelles idées dans sa Parole sur le salut qui se trouve en Christ, nos coeurs débordent de joie, et nous avons hâte de le dire à quelqu'un. Quand les autorités religieuses tentèrent de faire cesser la prédication des apôtres, Pierre déclara: car nous, nous ne pouvons pas ne pas parler de ce que nous avons vu et entendu (Ac 4.20).

« Dès qu'on a appris à connaitre Jésus, on éprouve le besoin impérieux de parler à d'autres de l'Ami précieux qu'on a trouvé. La vérité qui sauve et sanctifie ne peut rester enfermée dans le coeur. Si nous sommes revêtus de la justice de Jésus-Christ et remplis de la joie de son Esprit, il nous est impossible de garder le silence. » Ellen G. White, Le meilleur chemin, p. 68.

Dans Romains 1.14-16, Paul a écrit: Je suis débiteur envers les Grecs comme envers les barbares, envers les sages comme envers les gens stupides: de là mon ardent désir de vous annoncer la bonne nouvelle, à vous aussi qui êtes à Rome. Car je n'ai pas honte de la bonne nouvelle; elle est en effet puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif d'abord, mais aussi du Grec. Car en elle la justice de Dieu se révèle, en vertu de la foi et pour la foi, ainsi qu'il est écrit: Celui qui est juste en vertu de la foi vivra.

L'apôtre Paul ne se lassait jamais de raconter l'histoire de sa conversion. Son coeur débordait de joie en Jésus. Pour lui, la bonne nouvelle devait être partagée, et il ne pouvait garder le silence.

Quels principes vitaux sur le partage de la Parole de Dieu nous communiquent les passages suivants : Ésaïe 50.4, Ecclésiaste 3.1, et 2 Timothée 4.2 ?

Tandis que nous abandonnons nos vies à Christ et à son service, il ouvrira des portes pour que nous sachions «assaisonner la parole» (Martin) ou parler au bon moment à ceux dont il a ouvert le coeur. Dans tout notre témoignage, nous devons gardons à l'esprit trois principes bibliques: ce que l'on dit, la manière dont on le dit, et le moment où on le dit.

Avec quelles personnes êtes-vous en contact, et comment être un meilleur témoin auprès d'elles? 

Etude de Vendredi

Pour aller plus loin...

Lisez Ellen G. White, «Connaître Dieu, » pp. 75-80, dans Le meilleur chemin; «Études bibliques dans les familles, « pp. 186-187, dans Ministère évangélique; et «Méthodes d'enseignement biblique,» pp. 433-437. 

Dieu agit dans les coeurs tout autour de nous. Si nous avons suffisamment de discernement spirituel pour voir où Dieu est déjà à l'oeuvre, nous observerons régulièrement des occasions de partager sa parole avec d'autres personnes. Tandis que Dieu prépare la terre du coeur, nous avons l'occasion de semer la semence de l'évangile. Le Saint-Esprit prépara le coeur de Nicodème, de la femme au puits, de la femme avec une perte de sang, du malfaiteur sur la croix, du centurion romain, et de bien d'autres, à recevoir sa parole avant même leur rencontre avec Jésus. À travers les circonstances de leur vie et les encouragements du Saint-Esprit, ils étaient préparés à recevoir le message de Christ.

Nous avons peut-être une hésitation naturelle à demander aux gens si nous pouvons prier avec eux, à partager une promesse de la Bible, ou à leur donner un imprimé. La plupart du temps, quand nous nous sentons poussés à partager notre foi avec quelqu'un, c'est parce que le Saint-Esprit, qui nous a prédisposés, a déjà prédisposé cette personne à recevoir notre témoignage.

À MÉDITER 

1- Si quelqu'un vient vous voir avec un terrible sentiment de culpabilité et le besoin d'être pardonné de Dieu, quel conseil donneriez-vous, et quels textes bibliques partageriez-vous ? Quelle est votre expérience en matière de culpabilité et de puissance du pardon de Dieu dans votre vie personnelle ? 

2- Parfois, Dieu met des personnes sur votre chemin car il désire qu'elles connaissent sa vérité. Comment être sensibles à la direction de Dieu? 

3- Attardez-vous davantage sur la puissance de Dieu et la Parole de Dieu telles qu'elles sont révélées dans le récit de la Création et dans la Création elle-même. Nous parvenons tout juste à saisir la notion d'univers, car il est tellement grand et vaste. Alors, penser que le Dieu qui l'a créé doit être encore plus grand! Comment tirer du réconfort de savoir que le Dieu que nous servons est aussi puissant ? Et non seulement il est puissant, mais il nous aime. Quel grand espoir peut-on retirer de cette vérité concernant Dieu? Et comment cette connaissance peut-elle nous aider à être de meilleurs témoins de lui auprès d'autres personnes ? 

Haut de page