Le questionnaire de l'école du sabbat présenté en français est disponible afin de faciliter votre étude.

Texte à étudier : Apo. 19:6-9 ; Jean 14:1-3; Apo. 19:11–16; Apo. 20:1–3; Apo. 20:4–15, Apo. 21:2–8; Jérémie 4:23-26.

Verset à mémoriser : « Et celui qui était assis sur le trône dit: Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et Il dit: Écris; car ces paroles sont certaines et véritables. » (Apocalypse 21:5, NEG).

Etude du Samedi Après-midi

La destruction de Babylone à la fin des temps est une mauvaise nouvelle pour ceux qui ont collaboré avec ce système religieux apostat. Cependant, pour le peuple de Dieu, c’est une bonne nouvelle (Apo. 19:1-7). Babylone était responsable de la séduction des puissances politiques laïcs qu’elle a utilisées pour persécuter le peuple de Dieu (Apo. 18:24). La destruction de ce grand adversaire signifie la délivrance et le salut pour le peuple fidèle de Dieu.

Avec la destruction de Babylone, la prière du peuple de Dieu, dans la scène du cinquième sceau, est finalement exaucée. Leur cri: « Jusqu’à quand, Seigneur? », représente le cri du peuple de Dieu opprimé, tous les élus qui ont souffert depuis Abel jusqu’à l’époque où Dieu défendra enfin Son peuple (Psaume 79:5; Hab. 1:2; Daniel 12:6, 7). Le livre de l’Apocalypse rassure le peuple de Dieu que cette oppression diabolique et cette souffrance viendront à leur terme.

Il est maintenant temps que Christ inaugure Son royaume éternel. Le reste des chapitres de l’Apocalypse décrivent, non seulement la destruction de Babylone du temps de la fin, mais aussi la destruction de Satan et de tous les maux. Le livre nous donne également un aperçu de la création du royaume éternel de Dieu

* Étudiez cette leçon pour le sabbat 30 Mars.

Etude de Dimanche

Le banquet des noces de l’Agneau

Lisez Apocalypse 19:6-9 et Jean 14:1-3. Comment les noces de mariage illustre-t-elles convenablement l’union tant attendue entre Christ et Son peuple?

Il y a de cela deux mille ans, Christ a quitté son domicile céleste pour inviter Ses amis aux noces (Matthieu 22), qui auront lieu après Son mariage à Sa fiancée. « La sainte cité, la nouvelle Jérusalem, est appelée “l’épouse, la femme de l’Agneau”… Dans l’Apocalypse, les serviteurs de Dieu sont les invités au souper. Étant les invités, ils ne sauraient être aussi l’épouse…

Dans Matthieu 22, où l’on retrouve l’image d’un mariage, on voit clairement que l’instruction du jugement précède les noces. Avant la cérémonie, le roi entre dans la salle et examine les invités pour voir si tous ont revêtu l’habit de noces, la robe immaculée qui représente un caractère puri?é dans le sang de l’agneau » – La tragédie des siècles, pp. 373, 374.

Après avoir payé la dot de Sa vie au calvaire, l’Époux retourna à la maison de Son Père pour « préparer une place » à Son peuple, Ses invités aux noces (voir Jean 14:2, 3). Ils sont restés sur la terre pour se préparer à Son retour. À la fin des temps, Il reviendra les prendre et les emmener à la maison de Son père.

Apocalypse 19:8 déclare qu’un fin lin pur et éclatant fut donné à l’épouse de Christ. Cela montre que les invités de noces qui entrent dans la ville, ne se réclament d’aucun mérite de leurs œuvres. Ainsi, le « fin lin pur et éclatant » du peuple de Dieu représente « les œuvres justes des saints » (NEG), ces œuvres sont accomplies à la suite de leur union avec Christ qui vit en eux. Ces robes symbolisent Sa justice donnée à Son peuple « qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus. » (Apo. 14:12, LSG). Quand Jésus était sur la terre, Il a raconté une parabole sur un mariage. Cependant, l’un des invités a préféré porter ses propres vêtements plutôt que l’habit de noces fourni par le roi, et il fut expulsé de la salle des noces (Matthieu 22:1-14).

Apo. 3:18 montre que la robe de la justice de Christ, la foi et l’onction du Saint Esprit sont les plus grands besoins du peuple de Dieu vivant au temps de la fin. L’offre de Jésus aux Laodicéens « d’acheter » de Lui cette robe montre qu’Il demande quelque chose en échange de ce qu’il leur offre. Nous abandonnons l’autosuffisance et la confiance en nous-mêmes, en échange d’une vie d’obéissance fidèle à Christ et la confiance en Ses mérites, comme notre seul espoir du salut.

Nous ne sommes pas sauvés par nos œuvres, mais nos œuvres d’obéissance déterminent notre appartenance à Dieu. Quelles œuvres « justes » faites-vous qui définissent le genre de vie que vous menez?

Etude de Lundi

La fin d’Armageddon

Lisez Apocalypse 19:11-16. Quel est le nom de Celui qui vient monté sur un cheval? Qu’est-ce que cela signifie qu’une épée à double tranchant sort de Sa bouche? Qu’est-ce que cela nous dit sur la nature de la bataille finale?

Ce que nous voyons ici est une représentation de la seconde venue de Christ, l’accomplissement de la promesse que les croyants de toutes les époques ont attendue. Tout comme Jésus, Son peuple a basé sa vie sur la parole de Dieu. Apocalypse 19:11–16 est le point culminant des victoires de Jésus: Il a vaincu Satan dans le ciel; Il a vaincu Satan dans le désert; Il l’a vaincu à la croix; et Il va le vaincre à Son retour.

« Bientôt apparait vers l’orient une petite nuée noire, grande comme la moitié d’une main d’homme. Elle entoure le Sauveur et semble, à distance, enveloppée de ténèbres. Le peuple de Dieu la reconnait comme le signe du Fils de l’homme. Dans un silence solennel, il la contemple à mesure qu’elle s’approche de la terre et devient de plus en plus lumineuse. Elle a bientôt l’apparence d’une grande nuée blanche entourée de l’arc-en-ciel de l’alliance de Dieu, dont la base est semblable à un brasier. Jésus s’avance à cheval dans l’attitude martiale d’un conquérant. Il n’est plus “l’homme de douleur” buvant jusqu’à la lie la coupe amère de l’opprobre et de l’ignominie. Vainqueur dans le ciel et sur la terre, il vient pour juger les vivants et les morts. “Fidèle et Véritable”, “Il juge et combat avec justice”. “Les armées qui sont dans le ciel Le suivent.” La foule innombrable des saints anges l’accompagne et fait retentir ses célestes mélodies. Tout le firmament semble vibrer “des myriades de myriades et des milliers de milliers” de ces êtres glorieux. La plume est impuissante à décrire cette scène, et l’esprit humain n’en saurait concevoir l’éclat. » – Ellen G. White, La tragédie des siècles, p. 567.

Dans 2 Thessaloniciens 1:8-10, Paul donne simplement une autre représentation de la victoire finale de Christ, à Sa seconde venue, lorsque tous les pouvoirs laïcs et religieux, qui avaient comploté contre Lui, sont détruits, et quand Son peuple reçoit l’héritage pour toute l’éternité.

Apocalypse 19 décrit deux banquets, l’un dans le verset 9 et l’autre dans les versets 17 et 18. Lors d’un souper, les gens mangent, lors de l’autre, les gens sont mangés. Il est difficile d’imaginer un contraste plus frappant que ceci pour représenter ce qui est en jeu dans l’ensemble du grand conflit pour chaque être humain. Qu’est-ce que cette imagerie devrait nous enseigner sur combien nous devons prendre au sérieux notre foi et la mission que notre foi nous invite à accomplir?

Etude de Mardi

Le millénium

Lisez Apocalypse 20:1-3 et Jérémie 4:23-26. Pendant le millénium, quel sera l’état de la terre? De quelle manière Satan est-il lié par les chaines?

Les 1000 ans (ou millénaire/millénium) commencent avec la seconde venue de Christ. À cette époque, Satan et ses anges déchus sont enchainés. Les chaines de Satan sont symboliques, car les êtres spirituels ne peuvent être physiquement liés. Satan est lié par les circonstances. Les fléaux ont dévasté et tués les méchants habitants de la terre, la laissant dans un état chaotique semblable à la terre avant la création (Genèse 1:2). Dans un tel état, la terre sert de prison à Satan pendant le millénium. Puisqu’il n’y a point d’êtres humains à tenter et à nuire, Satan et ses acolytes démoniaques ne peuvent que contempler les conséquences de leur rébellion contre Dieu.

Lisez Apocalypse 20:4-15. Où sont les saints pendant le millénium?

Apocalypse montre que le peuple de Dieu passera le millénium dans les demeures célestes que Christ a préparées pour lui. Jean voit les rachetés assis sur des trônes comme rois et prêtres, pour juger le monde. Jésus a promis à Ses disciples que « vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d’Israël » (Matt. 19:28, NEG). Paul a déclaré que les saints jugeront le monde (1 Cor. 6:2, 3).

Ce jugement concerne l’équité des actions de Dieu. Tout au long de l’histoire, Satan a soulevé des doutes sur le caractère de Dieu et Ses rapports avec les êtres créés. Au cours du millénium, Dieu permet aux rachetés d’avoir accès aux dossiers de l’histoire afin de trouver des réponses à toutes leurs questions concernant l’équité de Ses décisions au sujet de ceux qui sont perdus, ainsi que des questions traitant de Sa direction dans leur propre vie. À la fin du millénium, toutes les questions relatives à la justice de Dieu sont résolues pour toujours. Le peuple de Dieu est capable de voir sans l’ombre d’un doute que les accusations de Satan étaient fausses. Les rachetés sont maintenant prêts à être témoins de l’administration de la justice de Dieu au jugement final des méchants.

Qui d’entre nous n’a pas de questions, des questions difficiles, qui, pour l’instant, semblent n’avoir aucune réponse? Qu’est-ce que cela nous apprend sur le caractère de Dieu que, un jour, Il nous donnera les réponses?

Etude de Mercredi

« Un nouveau ciel et une nouvelle terre »

Après l’élimination du péché, la terre sera transformée en une maison des rachetés. À quoi ressemblera-t-elle?

Dans Apocalypse 21:1, Jean voit « un nouveau ciel et une nouvelle terre. » La Bible parle de trois cieux: le ciel atmosphérique, l’univers étoilé et l’endroit où Dieu réside (voir 2 Corinthiens 12:2). Dans Apocalypse 21:1, il s’agit du ciel atmosphérique de la terre. Le ciel et la terre contaminés ne peuvent supporter la présence de Dieu (Apo. 20:11). Le mot nouveau en grec (kainos) se réfère à quelque chose de nouveau en qualité, et non dans son origine ou dans le temps. Cette planète sera purifiée par le feu et restaurée à son état originel (2 Pie. 3:10-13).

Il est particulièrement intéressant que la première chose que Jean observe sur la nouvelle terre est qu’il n’y a pas de mer. Le fait que Jean se réfère à « la mer » (avec l’article défini) montre qu’il avait probablement à l’esprit la mer qui l’entourait à Patmos, qui était devenue un symbole de séparation et de souffrance. L’absence de cette mer sur la nouvelle terre signifie pour lui l’absence de la douleur et de la souffrance qu’il a subies à cause de la séparation d’avec ses bienaimés.

Lisez Apocalypse 21:2-8 et 7:15-17. Quels parallèles y a-t-il dans la description de la nouvelle terre et du jardin d’Éden dans Genèse 2?

Une vie exempte de souffrance et de mort sur la terre restaurée est garantie par la présence de Dieu parmi Son peuple. Cette présence se manifeste dans la nouvelle Jérusalem, « le tabernacle de Dieu » (Apocalypse 21:3), là où Dieu habitera parmi Son peuple. La présence de Dieu fait de la vie sur la terre restaurée un véritable paradis.

Avec la présence de Dieu, les élus sont libérés de la souffrance à jamais: « Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus; il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. » (Apo. 21:4, NEG).

Cette idée était bien énoncée par Marie et Marthe, à la mort de leur frère Lazare: « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort » (Jean 11:21, NEG). Les sœurs savaient que la mort ne pourrait exister en présence de Christ. De même, la présence constante de Dieu sur la terre nouvelle garantira la liberté de la douleur et de la souffrance que nous connaissons maintenant dans cette vie. C’est le grand espoir qui nous est promis en Christ, une espérance scellée dans Son sang.

Pourquoi cette promesse d’une nouvelle existence dans un monde nouveau est-elle si essentielle à tout ce que nous croyons? À quoi servirait notre foi sans elle?

Etude de Jeudi

La nouvelle Jérusalem

Jean décrit maintenant la capitale de la nouvelle terre, la nouvelle Jérusalem. Bien que ce soit un véritable lieu habité par des personnes réelles, la nouvelle Jérusalem et la vie en elle sont au-delà de toute description terrestre (voir 1 Cor. 2:9).

Lisez Apocalypse 21:9-21. Quels sont les éléments extérieurs de la nouvelle Jérusalem?

La nouvelle Jérusalem est dénommée l’épouse, la femme de l’Agneau. La nouvelle Jérusalem est le lieu que Christ prépare pour Son peuple (Jean 14:1-3).

La ville est entourée d’une haute muraille, avec douze portes – trois portes sur chacun des quatre côtés, permettant l’entrée en provenance de toutes les directions. Cette caractéristique souligne la portée universelle de la ville. Dans la nouvelle Jérusalem, tout le monde a un accès illimité à la présence divine.

La ville est également présentée comme ayant une forme parfaitement cubique; elle a 12000 stades, en longueur, en largeur et en hauteur. Le cube est constitué de 12 arêtes. Ainsi, la ville totalise 144000 stades, qui est le nombre symbolisant les 144000 qui sont transformés sans passer par la mort à la seconde venue de Jésus. Dans le temple de l’Ancien Testament, le lieu très saint avait une forme parfaitement cubique (1 Rois 6:20). Ainsi, la nouvelle Jérusalem fonctionne comme le centre de l’adoration de Dieu.

Lisez Apocalypse 21:21-22:5. Quelles caractéristiques intérieures de la ville vous rappellent le jardin d’Éden? Que signifie la promesse selon laquelle il n’y aura plus de malédiction dans la ville (Apocalypse 22:3)?

La caractéristique la plus marquante de la nouvelle Jérusalem est le fleuve d’eau vive qui coule du trône de Dieu (voir Gen. 2:10). Contrairement au fleuve de Babylone, où le peuple de Dieu était comme captifs et attendaient Jérusalem (Psaume 137), sur les rives du fleuve de vie dans la nouvelle Jérusalem, tous les enfants de Dieu de toutes les générations trouveront leur demeure.

Des deux côtés de la rivière se trouve l’arbre de vie avec des feuilles pour « la guérison des nations » (Apo. 22:2). Cette guérison ne fait pas référence à la maladie, parce qu’il n’y aura aucune maladie sur la nouvelle terre. Elle se réfère à la guérison de toutes les blessures causées par les souffrances que les gens ont subies tout au long de l’histoire. Les rachetés de tous les siècles et de toutes les nations appartiennent désormais à une seule famille de Dieu.

Etude de Vendredi

Réflexion avancée

Lisez Ellen G. White, « Sans l’habit de noces », dans Les paraboles de Jésus, pp. 258-259, et « La fin de la tragédie », dans La tragédie des siècles, chap. 42.

Le livre de l’Apocalypse s’achève avec ce qui a été introduit au début: la seconde venue de Christ en puissance et en gloire et la création du royaume éternel de Dieu. Le retour de Christ, lorsqu’Il s’unira enfin avec Son épouse, est le point culminant dans le livre.

Cependant, le livre ne veut pas mettre ces évènements dans un contexte irréaliste. Jésus revient bientôt, est la première réalité. La deuxième réalité est que nous attendons encore ici Son retour. En attendant ici, nous devons avoir une claire compréhension des messages de l’Apocalypse, et nous pouvons l’avoir en lisant ce livre encore et encore jusqu’à ce que vienne la fin de toutes choses. Les messages du livre de l’Apocalypse nous rappellent constamment que dans notre attente, nous devons éviter de nous attacher aux choses du monde; nous devons au contraire, fixer nos yeux sur Christ, qui est notre seul espoir. Le Christ d’Apocalypse est la réponse à toutes les espérances et aspirations humaines, alors que nous luttons avec les énigmes et les incertitudes de la vie. Il détient l’avenir de ce monde et notre propre avenir dans Ses mains.

Le livre nous rappelle aussi qu’avant la fin du monde, nous sommes chargés de proclamer le message de Son retour imminent à tout le monde entier. Notre attente de Son retour n’est pas passive mais active. L’Esprit et l’église appellent ensemble: « Viens! » (Apo. 22:17). Nous devons rejoindre cet appel. C’est la bonne nouvelle, et comme telle, elle doit être proclamée au peuple du monde.

Discussion

Pensez au millénium et au jugement et à la mort des méchants qui ont lieu après cela. Les rachetés auront un millier d’années pour avoir des réponses à toutes leurs questions. C’est alors seulement que Dieu prononcera le châtiment final sur les perdus. Que révèle cette vérité sur Dieu?

Apocalypse 1:3 promet des bénédictions à ceux qui écoutent, qui lisent, obéissent et gardent les paroles des prophéties de l’Apocalypse. Alors que nous concluons notre étude de ce livre, quelles sont les choses que vous avez découvertes et que vous devez suivre et garder?

Haut de page