Le questionnaire de l'école du sabbat présenté en français est disponible afin de faciliter votre étude.

Texte à étudier : Dt 32.45-47; Go 49.8-12; Es 53.3-7; 1 Co 15.3-5, 51-55; Rm 12.2.

Verset à mémoriser : " Ta parole est une lampe pour mes pieds, une lumière pour mon sentier ". (Psaume 119.105)

Etude du Samedi Après-midi

Composée de 66 livres, et écrite sur une période de plus de 1 500 ans sur trois continents (l'Asie, l'Afrique, et l'Europe) par plus de quarante auteurs, la Bible est unique en son genre. Il n'y a aucun autre livre, sacré ou religieux, qui lui ressemble. Et ce n'est pas étonnant. Après tout, c'est la Parole de Dieu.

On dispose de plus de 24 600 manuscrits du Nouveau Testament existants datant des quatre premiers siècles après Christ. Il existe par ailleurs sept manuscrits originaux Platon, huit d'Hérodote, et l'Iliade d'Homère en compte un peu plus, avec de 263 copies qui ont survécu. D'où le fait que nous avons des indications puissantes qui confirment l'intégrité du texte néotestamentaire.

La Bible fut le premier livre connu à être traduit, le premier livre en Occident à être publié sur la presse d'imprimerie, et le premier livre à être distribué assez largement dans un grand nombre de langues au point de pouvoir être lu par 95 % population mondiale aujourd'hui.

La Bible est également unique par son contenu et son message, qui se concentre les actes rédempteurs accomplis par Dieu dans l'histoire. Cette histoire est mêlée de prophéties, car elle prédit l'avenir des plans de Dieu et son royaume éternel. C'est la Parole vivante de Dieu, car l'Esprit de Dieu par lequel l'Écriture a été inspirée (2 Tm 3.16, 17) est promis aux croyants aujourd'hui pour les guider dans toute vérité tandis qu'ils étudient la Parole (Jn 14.16,17; Jn 15.26; Jn 16.13).

Étudiez la leçon de cette semaine pour le sabbat 4 Avril.

Etude de Dimanche

La Parole vivante de Dieu

Les paroles les plus importantes sont souvent les dernières qu'une personne prononce. Moïse, l'auteur des cinq premiers livres fondateurs de la Bible, entonne, juste avant sa mort, un chant au peuple (Dt 31.30-32.43).

Lisez Deutéronome 32,45-47. Comment Moïse décrit-il la Parole de Dieu et sa puissance dans la vie des Hébreux sur le point d'entrer en Terre Promise?

Parmi les dernières paroles de Moise, on trouve une puissante exhortation. En établissant le cœur du peuple sur les paroles que Dieu a prononcées à travers lui, Moïse veut insister sur le fait qu'ils doivent rester focalisés sur Dieu et sa volonté pour leurs vies. En enseignant ces paroles à leurs enfants, chaque génération devait transmettre le plan du salut de l'alliance de Dieu. Remarquez qu'ils ne devaient pas choisir, mais devaient observer ou obéir à toutes les paroles de cette loi (Dt 32.46).

À la fin de l'histoire de la terre, Dieu aura un peuple qui sera resté fidèle à toute la Bible, ce qui signifie garder les commandements de Dieu et avoir la foi de Jésus (Ap 14.12). Ils seront restés fidèles à l'enseignement de la Bible, car elle assure non seulement une vie plus riche sur cette terre, mais aussi une destinée éternelle dans la demeure que Jésus prépare pour nous (Jn 14.1-3).

Lisez Jean 1.1-5, 14; Jean 14.6. Que nous enseignent ces textes sur Jésus et la vie éternelle? En quoi la Parole devenue chair est-elle liée à la révélation et à l'inspiration des Écritures?

Jésus est le point de mire et le but de toute Écriture. Son incarnation comme Messie était un accomplissement des promesses de l'Ancien Testament. Du fait qu'il a vécu, qu'il est mort, et qu'il vit de nouveau, nous avons non seulement la confirmation des Écritures, mais mieux encore, la grande promesse de la vie éternelle dans une existence toute nouvelle.

Relisez Deutéronome 32.47. Quelle est votre expérience de cette vérité selon laquelle l'obéissance à la Parole de Dieu n'est pas pour vous une parole vide? Pourquoi la foi en Dieu et l'obéissance à sa Parole ne sont-elles Jamais values?

Etude de Lundi

Qui a écrit la Bible, et où?

La diversité des auteurs, les endroits où ils vivaient, et leurs expériences rendent un témoignage unique: Dieu agit pour communiquer l'histoire et son message à des gens aussi différents culturellement que le public auquel ils sont destinés.

Que nous indiquent les textes suivants sur les auteurs bibliques et leur vécu? (Ex 2.10; Am 7.14; Jr 1.1-16; Dn 6.1-5; Mt 9.9; Ph 3.3-6; Ap 1.9).

La Bible a été écrite par des gens avec différents types de vécu, et dans différentes circonstances. Certains ont écrit depuis des palais, d'autres depuis des prisons, certains pendant un exil, et d'autres encore pendant leurs voyages missionnaires pour partager l'évangile. Ces hommes avaient une formation et des occupations différentes. Certains, comme Moïse, étaient destinés à devenir des rois, ou, comme Daniel, à occuper des postes importants. Certains étaient très jeunes, et d'autres assez âgés. Malgré ces différences, ils avaient tous une chose en commun: ils étaient appelés par Dieu et inspirés par le Saint-Esprit à écrire des messages pour son peuple peu importe quand et où ils vivaient.

De plus, certains des auteurs furent des témoins oculaires des événements qu'ils rapportaient. D'autres firent des recherches minutieuses sur les événements ou un emploi consciencieux des documents existants (Jos 10.13, Lc 1.1-3). Mais toutes les parties de la Bible sont inspirées (2 Tm 3.16). C'est la raison pour laquelle Paul déclare que tout ce qui a et écrit […] a été écrit pour notre instruction afin que par [..] l'encouragement des Écritures, nous ayons l'espérance (Rm 15.4). Le Dieu qui a créé le langage humain permet à certaines personnes choisies de communiquer des pensées inspirées d'une manière fiable et digne de confiance dans des mots humains.

" Dieu, ayant jugé bon de communiquer sa vérité au monde par l'intermédiaire des hommes, a revêtu de son Esprit ceux qu'il a choisis à cet effet. Il les a dirigés dans le choix des sujets et dans la façon de les exposer. Confié à des "vase de terre" ce trésor n'en est pas moins céleste" - Ellen G. White, Messages choisis, vol. 1, chap. 2, p. 29.

Tant d'auteurs différents, avec tant de situations différentes, et pourtant le même Dieu est révélé par eux tous. En quoi cette vérité extraordinaire contribue-t-elle à confirmer pour nous la véracité de la Parole de Dieu?

Etude de Mardi

La Bible comme récit prophétique

La Bible est unique parmi les autres ouvrages religieux connus, car jusqu'à 30 % de son contenu est constitué de prophéties et de littérature prophétique.

L'intégration de prophéties et leur accomplissement dans le temps est central dans la vision du monde présentée par la Bible, car le Dieu qui agit dans l'histoire connait également l'avenir et l'a révélé à ses prophètes (Am 3.7), La Bible est non seulement la Parole vivante, ou la Parole historique, elle est aussi la Parole prophétique.

De quelle manière les textes suivants révèlent-ils les détails du Messie promis?
Gn 49.8-12
Ps 22.12-18
Es 53.3-7
Dn 9.24
Mi 5.2
Ml 3.1
Za 9.9

On dénombre au moins 65 prédictions messianiques directes dans l'Ancien Testament, et beaucoup plus si l'on y ajoute la typologie (la typologie est l'étude de la manière dont les rituels de l'Ancien Testament, comme les sacrifices, étaient des mini-prophéties de Jésus). Ces prophéties sont liées à des détails spécifiques comme le sceptre ne sera pas retiré à Juda (Gn 49 10), qu'il naitrait à Bethleem en Judée (Mi 5 2) qu'il serait méprisé et abandonné des hommes; battu, accusé à tort, sans pour autant ouvrir la bouche pour se défendre (Es 53.3-7), que ses mains et ses pieds seraient percés, et qu'on se partagerait ses vêtements (Ps 22.12-18).

Le fait que ces prophéties de l'Ancien Testament se soient accomplies avec une telle précision dans la vie, la mort et la résurrection de Jésus témoigne de l'origine divine de leur inspiration et de leur révélation. Cela indique également que Jésus était bien celui qu'il prétendait être, et que d'autres prétendaient qu'il était. Jésus a suivi les prophètes d'autrefois en prédisant sa mort et sa résurrection (Lc 9.21,22; Mt 17.22,23), la chute de Jérusalem (Mt 24 1, 2) et son retour (Jn 14 1-3) Ainsi l'incarnation, la mort, et la résurrection ont été prédites par la Bible, et leur accomplissement assure la fiabilité de cette dernière.

Énumérez toutes les raisons que vous avez de croire en Jésus et en sa mort pour nous. Partagez ces raisons en classe ce sabbat et posez la question pourquoi les preuves sont-elles aussi convaincantes?

Etude de Mercredi

La Bible comme récit historique

La Bible est unique comparée à d'autres livres " sacrés, " car elle est ancrée dans l'histoire. Cela signifie que la Bible ne se résume pas simplement aux idées philosophiques d'un être humain (comme Confucius ou Bouddha), mais qu'elle relate les acres de Dieu dans l'histoire tandis qu'elle avance vers un but précis. Dans le cas de la Bible, ces buts sont les suivants:

1° la promesse d'un Messie, et

2° le retour de Jésus. Cette progression est unique à la foi judéo-chrétienne, et contraste avec la vision cyclique de nombreuses autres religions, depuis 1'Egypte antique jusqu'aux religions orientales modernes.

Lisez 1 Corinthiens 15.3-5, 51-55, Romains 8.11 et 1 Thessaloniciens 4.14. Que nous enseignent ces passages non seulement sur la véracité historique de la résurrection de Christ, mais sur ce qu'elle signifie pour nous personnellement?

Le témoignage des quatre évangiles et de Paul, c'est que Jésus est mort, qu'il a été enseveli, qu'il est corporellement ressuscité d'entre les morts, et qu'il est apparu à différentes personnes. Tout cela est corroboré par des témoins oculaires qui l'ont mis dans le tombeau et qui plus tard l'ont vu vide. Des témoins ont touché Jésus, et il a mangé avec eux. Marie de Magdala, Marie, la mère de Jésus, et d'autres femmes le virent ressuscité. Les disciples parlèrent avec lui sur la route d'Emmaüs. Jésus leur est apparu pour le grand mandat évangélique. Paul écrit que si le témoignage de l'Écriture est rejeté, alors notre prédication et notre foi sont inutiles (1 Co 15.14). D'autres traductions disent vaines (DRB) ou vides (SG2J). Les disciples déclarent: C'est bien vrai! Le Seigneur s'est réveillé de la mort! (PDV) En grec, le terme ontos renvoie à quelque chose qui a vraiment eu lieu. On le traduit par " vraiment ", " réellement " ou " bien ". Les disciples attestent que le Seigneur est réellement ressuscité.

Christ est également représenté comme les prémices de tous ceux qui sont morts (1 Co 15.20). Le fait historique selon lequel Christ est ressuscité corporellement d'entre les morts et vit aujourd'hui est la garantie qu'eux aussi seront ressuscités comme lui l'a été. Tous les justes seront rendus vivants dans le Christ (1 Co 15.22). Le terme ici implique un acte de création à venir, quand ceux qui appartiennent au Christ, ou qui demeurent fidèles à lui seront ressuscités à son avènement (1 Co 15.23) à la dernière trompette (1 Co 15.32).

Pourquoi la promesse de la résurrection est-elle si centrale pour notre foi, notamment puisque nous comprenons que les morts dorment? Sans elle, pourquoi notre foi est-elle " inutile "?

Etude de Jeudi

Puissance transformatrice de la Parole

Lisez 2 Rois 22.3-20. Qu'est-ce qui pousse le roi Josias à déchirer ses vêtements? En quoi cette découverte change-t-elle non seulement le roi, mais toute la nation de Juda?

En 621 av. J.-C., quand Josias avait environ 25 ans, Hilqiya, le grand prêtre, découvrit le livre de la loi, c'est-à-dire probablement les cinq premiers livres de Moise, ou, plus précisément, le livre du Deutéronome. Pendant le règne de son père Amôn, et de son diabolique grand-père Manassé, ce rouleau avait été perdu en pleine adoration de Baal, de l'Ashéra, et de toute l'armée du ciel (2 R 21.3-9). Alors que Josias entend les conditions de l'alliance, il déchire ses vêtements de désespoir, car il se rend compte combien lui et son peuple s'étaient éloignés de l'adoration du vrai Dieu. Il initia immédiatement une réforme dans le pays, en démolissant les lieux de culte, et en détruisant les idoles de dieux étrangers. Après cela, il ne restait plus en Juda qu'un seul endroit pour adorer: le temple de Dieu à Jérusalem. La découverte de la Parole de Dieu a pour effet la conviction, la repentance, et la puissance nécessaire pour changer. Ce changement commença avec Josias et se répandit finalement au reste de Juda.

De quelle manière la Bible nous assure-t-elle qu'elle a le pouvoir de changer notre vie et de nous montrer le chemin du salut? Lisez Jean 16.13, Jean 17.17, Hébreux 4.12 et Romains 12.2.

L'un des témoignages les plus puissants en faveur de la puissance de la Bible, c'est la vie transformée d'une personne. C'est la Parole de Dieu qui transperce le péché et la dépravation humaine et qui révèle notre véritable nature et notre besoin d'un Sauveur.

Un livre unique comme la Bible, constitué dans l'histoire, imprégné de prophéties, et ayant le pouvoir de transformer notre vie, doit également être interprété de manière unique. On ne peut l'interpréter comme n'importe quel autre livre, car la Parole vivante de Dieu doit être comprise à la lumière d'un Christ vivant qui a promis d'envoyer son Esprit pour nous conduire dans toute la vérité (Jn 16.13). La Bible, ainsi, en tant que révélation de la vérité de Dieu, doit contenir ses propres principes internes d'interprétation. On peut trouver ces principes en étudiant comment les auteurs des Écritures ont employé les Écritures et ont été guides par elles tandis qu'ils laissaient les Écritures s'interpréter elles-mêmes.

Etude de Vendredi

Pour aller plus loin...

Lisez Ellen G. White, " Les Écritures, notre sauvegarde ", p. 521-530, dans La tragédie des siècles, Doral, Floride, éditions IADPA, 2012 ; " Que votre cœur ne se trouble pas ", p. 605,620, dan Jésus-Christ, Doral, Floride, éditions IADPA, 2018.

Beaucoup sont morts pour être restés fidèles à la Parole de Dieu. Parmi ces hommes, il y a Rowland Taylor, un clerc anglais, qui résista à l'imposition de la messe catholique pendant le règne de Marie Ire dans sa paroisse de Hadley, en Angleterre. Après avoir été banni de l'église et tourné en dérision pour son adhésion aux Écritures, il en appela à l'évêque de Winchester en personne, lord chancelier d'Angleterre, mais il fat jeté en prison et finalement envoyé à l'échafaud. Juste avant sa mort en 1555, il prononça ces paroles: Braves gens! Je ne vous ai rien enseigné d'autre que la sainte Parole de Dieu, des leçons que j'ai tirées du livre béni de Dieu, la sainte Bible. Je suis ici aujourd'hui pour le sceller de mon sang - John Foxe, The New Foxe's Book of Martyrs [Le nouveau livre des martyrs de Foxe], réécrit et mis à jour par Harold J. Chadwick, North Brunswick, New Jersey, Bridge-Logos Publishers, 1997, P. 193. On entendit Rowland Taylor réciter le Psaume 51 juste avant qu'on n'allume le feu et qu'il y laisse la vie.

La question que nous devons nous poser à présent est celle-ci: resterions-nous aussi fidèles aux vérités de la Parole de Dieu? Tôt ou tard, dans le conflit final, cette épreuve viendra. Bien entendu, c'est maintenant le moment de s'y préparer.

o De quelle manière la prophétie confirme-t-elle l'origine divine de la Bible? Comment ces prophéties accomplies peuvent-elles nous affirmer dans notre foi?

oEn référence à la question à la fin de l'étude de jeudi, pourquoi les preuves en faveur de la messianité de Jésus sont-elles si puissantes?

o Jésus et les apôtres ont manifesté une foi indéfectible en la fiabilité et en l'autorité divine des Saintes Écritures. Par exemple, combien de fois Jésus lui-même fait-Il référence aux Écritures et au fait (souvent en parlant de lui) qu'elles doivent " s'accomplir "? (Voir par exemple, Mt 26.54, 56; Mc 14.49; Lc 4.21; Jn 13.18; Jn 17.12). Ainsi, si Jésus en personne a pris le Écritures (dans son cas, l'Ancien Testament) autant au sérieux, notamment au sujet des prophéties qui allaient s'accomplir, quelle devrait être notre attitude envers la Bible?

Haut de page