Le questionnaire de l'école du sabbat présenté en français est disponible afin de faciliter votre étude.

Texte à étudier : Psaume 23, Romains 12:18-21.

Verset à mémoriser : « Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom » (Psaume 23:3, LSG).

Etude du Samedi Après-midi

Sophie s’appuya contre la porte de sa chambre et glissa sur le sol. Les larmes coulaient vite, et après un moment elle sanglotait. « Comment? Comment a-t-il pu le faire! » Sophie venait de recevoir une nouvelle qui lui a brisé le cœur. Quelqu’un qu’elle pensait être un ami, quelqu’un qu’elle respectait et en qui elle avait confiance, répandait de terribles commérages à son sujet afin de ruiner sa réputation et le travail qu’elle faisait. Prenant sa Bible du lit, elle se retrouva soudain à lire des paroles très familières: « Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom. Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: ta houlette et ton bâton me rassurent » (Ps. 23:3, 4, LSG).

« Cela n’est surement pas possible! » se dit-elle. Mais la logique semblait inéluctable. Le Berger dans le psaume guidait Ses brebis sur les sentiers de la justice, mais ces mêmes sentiers semblaient aussi conduire dans la vallée de l’ombre de la mort. Serait-il possible que même cette douloureuse trahison d’un ami, cette vallée sombre, puisse être utilisée par Dieu pour la préparer à la justice?

La semaine en bref: À quels moments avez-vous plus grandi spiri- tuellement? Dans les moments de bonheur ou les moments les plus difficiles?

Etude de Dimanche

Un guide pour le voyage: le berger

« L’Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien » (Ps. 23:1, LSG).

chacun fit un dessin comportant un cœur. Lorsqu’on leur demanda pourquoi, ils déclarèrent à l’unanimité que Dieu est amour. C’était aussi simple que cela. Il est facile d’avoir une bonne opinion de Dieu et de Ses desseins quand tout va bien. Mais à mesure que nous grandissons et que la vie devient plus diffi- cile et plus compliquée, notre vision de Dieu change souvent. Dieu ne change pas, bien sûr (Heb. 13:8, Jacques 1:17); mais c’est nous qui changeons.

En raison du mode de vie pastoral des gens à l’époque de l’Ancien Testament, le Psaume 23 utilise l’image d’un berger pour décrire la façon dont Dieu prend soin de nous. Le symbole d’un berger est utilisé pour décrire Dieu, à la fois dans l’Ancien et le Nouveau Testament. C’est une image merveil- leusement invariable. Avant d’examiner le Psaume 23, examinons comment différents auteurs de la Bible ont compris l’œuvre et le caractère du Berger tout au long de la Bible.

Qu’apprenez-vous sur le Berger dans chacun des versets suivants?

Ésaïe 40:11

Jer. 23:3, 4

Ézéchiel 34:12

Jean 10:14-16 1

Pierre 2:25

Passons maintenant au Psaume 23. Que fait le Berger pour prendre soin de ses brebis?

Ps. 23:2

Ps.23:3

Ps. 23:4

Ps.23:5

Ps. 23:

Que signifie pour vous le fait de savoir qu’il y a quelqu’un comme Dieu qui s’occupe de vous? Comment pouvez-vous utiliser cette image pour encourager quelqu’un dont l’image de Dieu a été obscurcie à cause de ses propres luttes, quelles qu’elles soient?

Etude de Lundi

Lieux du voyage

« Il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom » (Ps. 23:3, LSG).

Imaginez les « sentiers de la justice » (Ps. 23:3) qui s’étendent devant vous, au loin. Vous ne pouvez pas voir la fin, mais vous savez qu’à la fin du voyage se trouve une maison, la maison de Dieu. Au fur et à mesure que vous vous concentrez un peu pour voir de plus près, voyez-vous là où les chemins mènent? Vous pouvez voir clairement certains endroits, mais d’autres parties sont totalement obstruées par des obstacles importants ou dangereux. Parfois, le chemin disparait au-dessus d’une crête. Certaines parties du chemin sont faciles à parcourir; d’autres sont difficiles. C’était exactement ainsi quand Israël voyageait de l’Égypte à la terre promise, et cela est décrit de la même manière dans ce psaume.

Identifiez à partir du Psaume 23 les endroits par lesquels David voit les brebis passer lorsqu’elles suivent les sentiers de la justice, alors qu’elles se dirigent vers la maison du Seigneur.

Mais alors, pourquoi ces chemins sont-ils appelés « sentiers de la justice » (LSG)? Voici quatre raisons importantes. Tout d’abord, ce sont de bons chemins parce qu’ils mènent à la bonne destination – la maison du Berger. Deuxièmement, ce sont de bons chemins parce qu’ils nous maintiennent en harmonie avec la bonne personne – le Berger Lui-même. Troisièmement, ce sont de bons chemins parce qu’ils nous forment à être de bonnes personnes, comme le Berger. Quatrièmement, ce sont de bons chemins parce qu’ils nous donnent le bon témoignage – en devenant de bonnes personnes, nous rendons gloire au Seigneur. Ce sont des sentiers « justes » ou des sentiers de la « justice », que ce soit facile ou difficile.

Il est important de noter que lorsque Dieu nous conduit, ce n’est pas simplement pour livrer un colis à destination. C’est bien plus que l’orientation et la protection. Tout comme dans les nombreux exemples tout au long de la Bible, dans lesquels Dieu conduisait Son peuple (qu’il dirige Abraham par Ses promesses ou conduise Israël par la colonne de feu et la nuée), quand Dieu guide, il s’agit toujours de donner Sa formation à Son peuple dans la justice.

Dans quelle mesure êtes-vous conscient que la justice est la prio- rité du Berger pour votre vie? Comment les épreuves peuvent-elles changer votre vie afin que vous puissiez mieux refléter le caractère de Christ?

Etude de Mardi

Détour inattendu 1: la vallée

« Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: ta houlette et ton bâton me rassurent » (Ps. 23:4, LSG).

Ce serait bien que les sentiers de la justice ne soient que de verts pâturages et d’eaux paisibles. Mais ce n’est pas ainsi que David le peint. Le long de ces chemins se trouve aussi la vallée de l’ombre de la mort – ceci n’est pas un endroit que nous aimerions visiter! À certaines périodes de l’année, les oueds et les ravins en Israël sont sujets à des inondations soudaines qui peuvent survenir de manière inattendue et s’avérer accablantes. Ces endroits sont également typiquement étroits, avec des côtés escarpés qui bloquent la lumière. Par conséquent, « l’ombre de la mort » est une image pour désigner une « ombre très profonde » ou une « obscurité profonde »

Pensez aux moments où vous avez été dans votre propre « vallée de l’ombre de la mort ». À quoi cela ressemblait-il? Aviez-vous peur, même si vous saviez que le Berger était là? Quels versets bibliques étaient les plus précieux pour vous à ce moment, et pourquoi?

Selon vous, comment les brebis se sont-elles retrouvées dans la vallée? Pensez-vous qu’elles y sont allées toutes seules, ou le Berger les a-t-Il conduits de cette façon Lui-même? Justifiez votre réponse. Élisabeth Elliot écrit: « Un agneau qui se retrouve dans la vallée de l’ombre de la mort pourrait conclure qu’il y avait été conduit par erreur. Il lui fallait traverser cette obscurité pour apprendre à ne pas avoir peur. Le berger est toujours avec lui. » (Elisabeth Elliot, Quest for Love, Grand Rapids, MI: Revell Books, 1996, p. 218.)

Avez-vous déjà eu l’impression d’avoir été « conduit par erreur» dans la vallée? Comment avez-vous répondu à Dieu pendant cette période? Pourquoi selon vous, le Berger peut être prêt à risquer le fait d’être mal compris en nous permettant d’entrer dans une vallée obscure?

Etude de Mercredi

Détour inattendu 2: la table

« Tu dresses devant moi une table, en face de mes adversaires; tu oins d’huile ma tête, et ma coupe déborde » (Ps. 23:5, LSG).

Tout au long de notre vie, nous rencontrons inévitablement des ennemis. Comment les traitons-nous? Avez-vous déjà veillé une nuit, en pensant aux moyens de vous venger de ceux qui essaient de vous nuire ou de détruire votre tra- vail? Il peut être difficile pour les chrétiens de savoir comment gérer les ennemis.

Quels types d’ennemis avez-vous eu dans votre vie? Comment avez-vous réagi face à ceux qui ont essayé de vous nuire ou à ceux que vous aimez? Dans quelle mesure avez-vous bien suivi les paroles de Christ dans Matthieu 5:44, ou les paroles de Paul dans Romains 12:18-21?

Dans le Psaume 23:5, David nous montre une façon intéressante de traiter les ennemis. Il rend leur présence insignifiante en regardant plutôt ce que Dieu fait en sa faveur. Et Dieu est là pour préparer un banquet pour lui. Dans la culture de David, lorsqu’un invité d’honneur vient pour un festin, l’hôte oint sa tête d’huile pendant que l’invité entre dans la salle de banquet. L’huile était un mélange d’huile d’olive et de parfum. Ensuite, l’invité s’as- seyait devant beaucoup plus de nourriture que l’on ne pourrait jamais finir de manger.

Comment les trois éléments (table, huile, coupe) du Psaume 23:5 peuvent-ils nous aider à nous rappeler de la manière dont Dieu pourvoit, même lorsque nous sommes dans la vallée?  

Comme Paul nous le rappelle, « Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes » (Éphésiens 6:12, LSG). Nous avons des ennemis que nous voyons et ceux que nous ne voyons pas. Que cela nous plaise ou non, nous sommes entourés d’ennemis. Cependant, quand nous sommes avec le Berger, aucun ennemi, visible ou invisible, ne peut voler ce qu’Il nous a donné.

Réfléchissez à la façon dont le Berger vous traite lorsque vous êtes entouré d’ennemis. Que pouvez-vous voir en ces temps, vous permettant de rendre grâce à Dieu, même pendant de telles difficultés?

 

 

Etude de Jeudi

Une promesse sure pour le voyage

« Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront Tous les jours de ma vie, et j’habiterai dans la maison de l’Éternel jusqu’à la fin de mes jours » (Ps. 23:6, LSG).

Lorsque nous sommes dans la vallée ou entourés d’ennemis, il est par- fois tentant de croire que nous avons été abandonnés. Nous n’avons pas toujours l’impression que Dieu fait grand-chose; nous pensons que s’Il le faisait, nous ne serions pas dans cette situation. Mais David ne voyait évidemment pas les choses de cette façon.

Malgré ses épreuves, quelles sont les deux choses que David dit et dont il était certain dans Psaume 23:6? (Voir aussi Éphésiens 1:4; 2 Pierre 1:10; Heb. 11:13-15.)

Certaines traductions disent que la bonté et l’amour indéfectibles (l’enga- gement d’alliance de Dieu) m’« accompagneront » tous les jours de ma vie. Cependant, le verbe original est beaucoup plus fort, et le verset devrait dire que la bonté et l’amour indéfectibles me « poursuivront » tous les jours de ma vie. (En fait, c’est le même verbe hébreu utilisé dans des versets tels que Genèse 14:14, Josué 10:19 et 1 Samuel 25:29, où l’idée de « poursuite » est très claire.)

Quelle image avez-vous dans votre esprit si vous imaginez la bonté et l’amour indéfectibles vous « poursuivre »? À votre avis, que voulait nous dire David au sujet de Dieu en décrivant ainsi Son attention envers nous?

Peu importe la profondeur de la vallée ou la persistance des ennemis, la certi- tude de la bonté et de l’amour indéfectible de Dieu et la certitude de Son orien- tation jusqu’à la fin de notre voyage sont incontestables. Si ces pensées ont pu soutenir Jésus au calvaire, nous devrions aussi en tirer réconfort.

Il y a des moments, cependant, où ceux dont nous nous soucions ont beaucoup de questions à poser sur Dieu. Comme David, la meilleure façon de répondre à ces préoccupations n’est souvent pas le fait de faire une description théologique de ce que Dieu peut faire. Au contraire, tout comme David nous le montre dans le Psaume 23:6, c’est à travers une affirmation, le partage d’une conviction person- nelle, de la vérité sur notre Dieu.

Quelle preuve y a-t-il, dans votre propre connaissance de Dieu, pouvant illustrer la certitude que Sa bonté et Son amour indéfectibles nous « poursuivent »? Quelles preuves pouvez-vous ajouter à partir de la Bible? Comment pourriez-vous partager cela avec ceux qui remettent en cause la certitude de l’attention de Dieu? En quoi la croix est-elle le plus grand exemple de cette « poursuite »?

 

Etude de Vendredi

Réflexion avancée: Lisez Ellen G. White, « Missionaries in the Home », dans Testimonies for the Church, vol. 4, p. 143; « Le divin Berger », dans Jésus-Christ, p. 473-480.

« Ceux qui remporteront la victoire finale auront eu des périodes de terrible anxiété et d’épreuve dans leur vie religieuse ; qu’ils n’abandonnent pas leur assurance, car ces choses contribuent à leur éducation à l’école du Christ ; elles sont indispensables pour les purifier de toutes scories. Le serviteur de Dieu doit soutenir avec fermeté les attaques de l’ennemi, ses plus terribles outrages, et surmonter les obstacles que Satan accumule sur son chemin...

« Ceux qui remporteront la victoire finale auront eu des périodes de terrible anxiété et d’épreuve dans leur vie religieuse ; qu’ils n’abandonnent pas leur assurance, car ces choses contribuent à leur éducation à l’école du Christ ; elles sont indispensables pour les purifier de toutes scories. Le serviteur de Dieu doit soutenir avec fermeté les attaques de l’ennemi, ses plus terribles outrages, et surmonter les obstacles que Satan accumule sur son chemin...

Vous devez façonner votre vie d’après celle de Jésus, la lumière du monde. Il vous aidera à former un caractère fort, équilibré, admirable. Il n’est pas donné à Satan de neutraliser l’influence se dégageant d’un tel caractère. Dieu nous a accordé ses meilleurs dons, y compris celui de son Fils unique, afin de nous élever, de nous ennoblir, et de nous qualifier en vue de son royaume en reproduisant les perfections de son caractère. » Ellen G. White, Messages à la Jeunesse, p. 74, 75.

Discussion:

  • Dans quelle mesure avez-vous conscience que les périodes de « ter- rible anxiété et d’épreuve » qui entrent dans votre vie peuvent en fait, faire partie de votre « éducation à l’école de Christ »?
  • Comment notre aide, notre réconfort et nos encouragements à ceux qui sont dans la vallée pourraient-ils faire partie de la façon dont le Berger aide les gens à traverser leurs crises? Que pouvez-vous faire, en tant qu’Église, pour être mieux utilisée par le Seigneur pour aider ceux qui sont dans le besoin?
  • En classe, faites le tour et demandez à chaque personne de parler de la façon dont la bonté et la miséricorde les ont « poursuivies ». Que pouvez-vous apprendre des expériences des uns et des autres?
  • Pensez aux dernières heures de la vie de Christ, alors qu’il entrait dans le creuset. D’après ce que vous pouvez dire, que ce soit de la Bible ou d’Ellen G. White (Jésus-Christ est une grande source), comment Jésus, dans Son humanité, a-t-Il pu être endurer toute chose? Que pouvons-nous tirer de Son exemple pour nous-mêmes dans tous les creusets auxquels nous sommes confrontés?
Haut de page